Acheter des jeux à gratter chez le fleuriste ?


L’accord récemment entériné par la Française des jeux et l’enseigne de vente de fleurs, Florajet, permet à cette dernière de vendre des jeux à gratter à ses clients. Cet accord laisse un goût amer aux buralistes, qui n’entendent pas accepter cette situation.

Jeux à gratter chez le fleuriste

La Française des jeux, dont le but est de recruter 1 million de nouveaux joueurs d’ici 2020, étend de plus en plus son réseau de détaillants. Ces derniers, au nombre de 32 000 en France, comptent en leur rang un gros pourcentage de revendeurs historique, les buralistes

En effet, parmi les 32 000 revendeurs de jeux estampillés FDJ, 27 000 d’entre eux sont des bureaux de tabac. Ils ont été pendant de longues années les seuls à être autorisés à vendre les différents jeux de la Française des jeux, néanmoins, depuis quelques années, la FDJ étend de plus en plus ses autorisations dans le but de rayonner à travers tout le pays afin de toucher de plus en plus de joueurs.

kiosque-fdj-jeux-a-gratter-et-centre-commerciaux
Un kiosque FDJ dans le centre commercial Géant Casino de Narbonne

Ainsi, après l’ouverture de plusieurs points de vente dît des « nouveaux détaillants » FDJ, qui prennent souvent place dans des centres commerciaux, et sont, soit sous la responsabilité de la Française des jeux à travers un simple kiosque, soit prennent la forme de terminaux mis à disposition aux commerces existants comme récemment chez les cordonniers, arrivent aujourd’hui les fleuristes.

La Française des jeux à donc choisi Florajet, et cette collaboration permet à la FDJ de disposer potentiellement d’un nouveau réseau de 5700 revendeurs à travers la France.

Acheter ses jeux à gratter chez le fleuriste, c’est encore une expérience marginale, et pour le moment, seulement quelques fleuristes vendent ces jeux, ils sont, aux dernières nouvelles, au nombre de 3 en France, mais c’est sans compter sur la vente en ligne du fleuriste Florajet qui propose déjà des bouquets de fleurs spéciaux accompagnées de jeux à gratter

acheter-des-jeux-à-gratter-chez-le-fleuriste
À la manière de ses bouquets accompagnés de différents cadeaux, Florajet propose maintenant des bouquets « Chance » avec des jeux à gratter

Évidemment, la plupart des fleuristes de l’enseigne sont très enthousiaste à propose de cette nouvelle. Vendre des jeux à gratter permet aux fleuristes de générer du passage tout en vendant un produit ne nécessitant aucun stock particulier (surtout vrai pour les jeux de tirage), et surtout ne demandant aucun investissement de leur part. C’est un partenariat gagnant-gagnant pour la FDJ et Florajet.

De plus, le « jeu » est un produit facile à vendre, et qui ne nécessite aucune explication particulière quant à son fonctionnement puisque les bases des différents jeux sont entrés dans les mœurs, notamment grâce à la distribution efficace réalisée ces dernières décennies par le réseau de détaillants historique… les buralistes.

La colère des buralistes

Acheter ses jeux à gratter chez le fleuriste peut paraître anecdotique pour certains, pas pour les buralistes qui composent la majorité des détaillants de la FDJ. Ces derniers s’inquiètent donc tout naturellement de la nouvelle « concurrence » qui s’ouvre face à eux.

Les buralistes sont récemment assez chahuté par plusieurs histoires, dont la première concerne la vente de Tabac. En effet, un accord a été trouvé pour permettre à l’enseigne Monoprix de vendre du Tabac, ainsi, depuis quelques années, quelques Monoprix vendent du Tabac, et cela ne plaît définitivement pas aux buralistes dont l’essentiel de leur revenu provient du Tabac. 

Dans un second temps, et c’est le sujet de l’article, ce sont désormais les jeux qui mettent les buralistes dans la tourmente. Ce nouveau partenariat inquiète les buralistes qui craignent cette nouvelle concurrence.

Toutes ces inquiétudes ont eu pour résultat un boycott de la nouvelle formule du jeu Euro-Millions ces dernières semaines par quelques centaines de buralistes en colère, et notamment sous l’impulsion de Bertrand Gasq, le président de la Fédération Île-de-France des buralistes.

La gronde des buralistes vient également de la rémunération qu’ils perçoivent de la FDJ. Ils demandent une revalorisation de leur rémunération, les buralistes reçoivent aujourd’hui 5,2% de commission brute sur la vente des jeux FDJ, pourcentage qui n’a que très peu évolué depuis le lancement du Loto en 1976.

Des jeux chez le fleuriste, un problème ?

Florajet et la FDJ ont répondu récemment aux inquiétudes des buralistes liées à cette nouvelle concurrence. Que ce soit la Française des jeux, ou l’enseigne Florajet, même son de cloche à propos de la vente de jeux à gratter. 

jeu-de-grattage-chez-le-fleuriste-et-detaillant
Vous pourrez bientôt acheter votre jeu de grattage chez le Fleuriste.

La vente des jeux à gratter chez les fleuristes seront en adéquation et en cohérence avec le parc des détaillants existants. Ainsi, selon la FDJ et Florajet, le but n’est pas de concurrencer le réseau de distribution de jeu existant, mais plutôt de le consolider et de l’étendre. 

Alexandre Arnaud, directeur marketing et développement de Florajet, précise :

 «Nous avons un accord avec la FDJ pour la mise en place d’une offre complémentaire, mais uniquement là où il n’y a pas de maisons de la presse ou de débit de tabac»

De plus, et pour le moment, seuls les fleuristes volontaires pourront accueillir dans leur boutique un terminal de vente de jeux de la FDJ.

L’autre question qui se pose, et pas des moindres, concerne la sensibilisation sur le jeu responsable et l’addiction aux jeux de hasard. La vente de jeux de hasard est un métier qui induit une responsabilité liée aux risques d’addiction du jeu de hasard, notamment des jeux à gratter. 
Aucun information à ce sujet quant à une éventuelle formation des fleuristes à cette question sensible.

Pour l’instant, et on s’en rend compte à travers les nombreux discours des parties concernées, cet accord n’en est qu’à ses balbutiements, il faudra attendre l’année 2017 pour voir comment se traduit concrètement et avec le recul ce partenariat et l’arrivé de ces nouveaux détaillants. 

 

Pour aller plus loin sur les jeux de grattage :

Commentaires 0

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *