3 secrets derrière les tickets à gratter FDJ


3-grands-secrets-sur-les-tickets-à-gratter

Depuis 1989, la Française des jeux propose ses célèbres tickets de jeu de grattage. Ce sésame, devenu la plus grosse part du CA de l’entreprise est entouré de mystère, et pour cause, conserver ces secrets revêt une importance stratégique. Voici 3 grands secrets derrière les tickets à gratter FDJ.

Des secrets cachés dans les tickets à gratter FDJ?

Des secrets, vraiment ? Au-delà de simples secrets, il s’agit ici de montrer les aspects les moins mis en avant par la FDJ concernant ses célèbres tickets à gratter.
Ce ticket en fait rêver plus d’un, et a permis à bon nombre de joueurs de devenir riches, néanmoins, le grand vainqueur du succès rencontré par ces fiches cartonnés n’est autre que la Française des jeux, qui peut se targuer aujourd’hui d’être rentré en bourse grâce, en grande partie, à ses jeux de grattage.

Alors quels sont ces 3 grands secrets qui entourent les tickets à gratter de la FDJ ? 

1 – Nul si Découvert

La case « Nul si Découvert » est la question qui revient le plus souvent et qui fait couler le plus d’encre. En effet, qui ne s’est jamais posé la question concernant cette case, et surtout, quelle est la signification de ce code qu’elle renferme ? Certes, nous ne sommes pas dans DaVinci Code, et toutes les informations que nous allons découvrir ne nous emmèneront pas vers un éventuel trésor de l’humanité… Mais il est important de savoir quel est le secret derrière cette mystérieuse case.

La case « Nul si découvert » est une double sécurité qui a été mise en place par la Française des jeux, et cela, dès la création même de son premier ticket à gratter en 1989. Bien évidemment, le contenu de la case a évolué, et aujourd’hui, il s’agit d’un double système de sécurité qui a fait ses preuves. 

secret nul si découvert
Vous l’avez gratté ! Vous ne pouvez plus récupérer vos gains.

Il a pour vocation de protéger les joueurs ( les utilisateurs du ticket ), les détaillants, mais aussi, et surtout, la Française des jeux. La case est donc indispensable au bon fonctionnement du ticket à travers toutes ses étapes. De sa fabrication, à sa distribution, ainsi qu’au moment de récupérer ses gains. 

Alors que se trouve-t-il derrière la case « Nul si découvert » ? La réponse à la question : Est-ce que ce ticket est gagnant ? Tout simplement. 

Bien évidemment, seule la Française des jeux et le détaillant savent à quoi correspond chaque code derrière cette case. Alors pourquoi ne pas le laisser apparent ? Pour éviter que le buraliste ne conserve les tickets gagnant pardi !

2 – Fabrication des tickets à gratter

L’un des autres 3 grands secrets derrière les tickets à gratter concerne leur fabrication. La plupart savent désormais que la Française des jeux s’investit énormément dans le recyclage de ses tickets, de la qualité de fabrication bien sûr, mais surtout dans le côté environnemental de ses fiches cartonnés. Normes FSC, recyclage, la FDJ communique énormément à propos de ses nouveaux engagements « humanitaires ».

Mais saviez-vous que les tickets à gratter n’étaient pas fabriqués en France ? La Française des jeux ne communique bien évidemment pas dessus, en tout cas, n’insiste pas sur ce fait… Mais les tickets à gratter ne sont pas du tout fabriquer en France. Ils sont conçus en France, au sein des bureaux de la FDJ, mais sont assemblés à l’autre bout du monde. 

En effet, les tickets à gratter FDJ sont fabriqués au Canada et aux Etats-Unis. 

90% des tickets à gratter de la planète viennent de ces deux pays, qui sont a fortiori dans une situation de monopole absolue. 

3 grands secrets derrière les tickets à gratter - fabrication©Jean Nicholas Guillo
Des tickets à gratter Mission Patrimoine en fabrication ©Jean Nicholas Guillo

Mais pourquoi la Française des jeux, qui mets pourtant en avant des valeurs importantes, ne fait pas fabriquer ses fiches cartonnées en France, créant et pérennisant par la même occasion des emplois en France ? 

Pourtant, il y a quelques années encore, la FDJ faisait fabriquer ses tickets à gratter dans deux usines Françaises, l’une dans le Puy-de-Dôme, et l’autre en Seine-Saint-Denis. 
D’après la Française des jeux, les entreprises Françaises n’arrivaient pas à suivre la demande grandissante du nombre de tickets à gratter à presser, et ne pouvait également garantir un niveau de sécurité satisfaisant pour éviter la falsification des célèbres fiches cartonnées.

En réalité, la raison est évidemment pécuniaire, et les entreprises Outre-Atlantique ont pu proposer leur savoir faire à un tarif bien inférieur aux entreprises Françaises.

Ainsi, 2 milliards de tickets sont importés chaque année à des milliers de kilomètres de leur lieu de fabrication pour rejoindre votre ville. Ce n’est pas le plus grand secret du monde, mais il s’agit quand même d’un des secrets derrière les tickets à gratter. La FDJ ne met pas forcément en avant que la fabrication de ses tickets ne soit pas réalisé en France… 

La prochaine fois que vous gratterez votre ticket, pensez-y.

3 – Nombre de gagnants en ligne

Le troisième grand secret derrière les tickets à gratter concerne leur version numérique. La FDJ, via son site internet, est devenue un vrai opérateur de jeu instantané en ligne. 
Depuis l’arrivée en 2014 de Stéphane Pallez, présidente-directrice générale de la Française des jeux, le catalogue numérique de l’entreprise s’est étoffé de dizaine et de dizaine de jeux en tout genre.

Dernière innovation en date, les jeux « phygital ».Ce sont des jeux à gratter physique dont l’expérience peut être enrichie en tapant un code sur le site internet illiko.
Ainsi, on augmente ses chances de gagner, et on découvre également une façon « hybride » de jouer aux tickets à gratter. Une manière intelligente de faire découvrir l’offre numérique à des joueurs habitués uniquement aux jeux à gratter « physique ».

Néanmoins, il y a un grand mystère et un grand secret derrière ce jeu en ligne. Combien y a-t-il de gagnants sur les tickets à gratter virtuel ?

La réponse est aisément trouvable pour les tickets à gratter physique, puisque le nombre de gagnants est indiqué au dos du ticket, et le nombre de lots mis en vente s’y trouve également. Vous pouvez donc en déduire, plus ou moins précisément, le nombre de gagnants à l’année. 

Concernant les tickets numériques, la Française des jeux ne communique pas le nombre de gagnants. En effet, et bien que le nombre de gagnants soit potentiellement identique aux gagnants des jeux en physique, nous ne connaissons pas le nombre de lots mis à disposition sur le site internet de la FDJ. 

Nombre-de-gagnant-sur-le-site-internet-FDJ
La FDJ met parfois à jour ses bannières qui peuvent indiquer le nombre de gagnants à un instant T, mais rien dans le bilan.

Tous les ans, la Française des jeux publie son bilan de l’année écoulé, et il n’y est jamais fait mention du nombre de gagnants, ou de la somme totale remportée par les joueurs sur le site internet. Vous n’y trouverez que le Chiffre d’affaires réalisé sur l’ensemble des ventes des jeux à gratter, que ce soit physique, ou en ligne.

C’est là l’un des plus grands mystères qui subsiste autour des tickets à gratter… Peut-être aurons nous bientôt la réponse.

 

N'hésitez pas à commentez !