Belgique : Jeux de hasard dans le collimateur


La France, bien que l’une des nations qui consomme le plus de jeux de hasard, n’est pas la seule dans ce cas la et la Belgique fait figure de gros consommateur. Ainsi, les deux dernières nouvelles venant de Belgique ne sont pas les meilleurs, notamment pour les joueurs.

Taxer les gains des joueurs Belges

La Belgique, qui clôture actuellement son budget pour l’année 2016, se dirige doucement mais sûrement vers une nouvelle taxation des gains pour les joueurs de jeux de hasard. Cette nouvelle loi devrait entrer en vigueur dès cette année, ce qui fait grincer des dents les joueurs Belges.

Le budget Belge, auquel il manque 1,3 milliard d’euros pour être à l’équilibre, tente de trouver des solutions afin d’engranger des recettes supplémentaires. L’une des solutions trouvées est donc de taxer un peu plus les jeux de hasard en Belgique.

La seule chose incertaine reste la façon de récolter ce nouvel impôt, et c’est vraisemblablement  l’une des deux solutions suivantes qui sera retenue, soit taxer les personnes via l’impôt physique classique en prenant en compte les gains aux différents jeux de hasard, soit appliquer directement une nouvelle TVA sur les tickets de jeux à gratter.

jeu à gratter astro en belgique
Le jeu de grattage Belge : Astro

Selon le gouvernement Belge, cela permettrait aux caisses de l’État de se voir renflouer de plus de 75 millions d’euros la première année.

Interdits de jeux de hasard

Les rapports concernant la consommation de jeux de hasard en Belgique sont tombés. En 2015, 10% de personnes en plus par rapport à l’année 2014 ont été interdites de casino ou d’autres jeux de hasard, que ce soit sur leur propre demande, ou par un tiers.

En 2015, c’est donc 310 000 personnes qui sont interdites de jeux de hasard, dont 24 589 l’ont demandé eux-mêmes. On remarque que 8% des joueurs interdits de jeux de hasard l’ont été à leur propre demande, soit 1% de plus qu’en 2014. C’est une petite victoire pour les associations qui tentent chaque année de sensibiliser les joueurs aux risques d’addiction aux jeux de hasard.

interdit de casino
Interdit de Casino : L’interdiction la plus courante.

Néanmoins, les chiffres sont inquiétants puisque plus de 285 000 joueurs ont été interdits de jeux de hasard par un tiers ou par les organisateurs, ce qui est un chiffre énorme et qui est en constante augmentation depuis quelques années.

Afin de contrer les effets pervers de l’addiction aux jeux d’argent, la commission des jeux de hasard Belge travaille avec l’institut fédératif des Addictions comportementales au CHU de Nantes dans le but d’étudier les comportements addictifs.

N'hésitez pas à commentez !

Commentaires 0

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *