FDJ : Distribution automatisé des jeux aux détaillants


Stéphane Pallez, présidente-directrice générale de la Française des jeux, continue son pari et confirme les ambitions présentés lors de FDJ 2020 concernant les jeux de l’avenir et également la stratégie de l’entreprise ces prochaines années.

Automatiser la distribution des jeux

L’un des grands chantiers des projets de la Française des jeux, avec un investissement de 10 millions d’euros, vient de s’achever près de Roissy dans le 95. Un entrepôt de 10 000 mètres carrés entièrement automatisé vient d’être inauguré par la présidente de la FDJ.

Depuis des dizaines d’années, c’est par un processus manuel que les jeux de la FDJ, que ce soit les jeux à gratter ou les billets de LOTO, étaient envoyés à des grossistes qui s’occupaient ensuite d’alimenter les buralistes en fonction des besoins de ces derniers. Cela représente tout de même 2 milliards de tickets de jeux de grattage et 650 millions de bulletins de LOTO à distribuer chaque année.

Stéphane Pallez et Christian Eckert à l'inauguration du nouvel entrepôt FDJ
Stéphane Pallez et Christian Eckert à l’inauguration du nouvel entrepôt. ©Photo:FDJ

Ainsi, le nouvel entrepôt tout juste inauguré aura la tâche d’automatiser tout le processus afin de dynamiser la distribution des jeux et autres bulletins. Entièrement informatisé et automatique, il traite les demandes en temps réel et prépare ensuite les différents lots à expédier au réseau de détaillants de la FDJ.

 FDJ devient ainsi la loterie européenne la plus automatisée dans la distribution logistique à destination de ses points de vente. (Stéphane Pallez)

Le but de cette automatisation étant également d’alléger le travail en amont de la chaîne de distribution et donc de pouvoir se concentrer sur le conseil commercial des détaillants de la FDJ. Les visites aux différents détaillants seront plus régulières et ces derniers seront alors plus sensibles aux différents jeux qu’ils doivent commercialiser.

Cela permettra aussi de former les détaillants à la prévention du jeu excessif, des addictions aux jeux de hasard et également de sensibiliser au jeu des mineurs.

Opération séduction : 1 Million de nouveaux clients

L’amélioration du système de distribution, l’économie réalisée, et la formation des détaillants font partie du grand pari de la FDJ à travers les quatre années à venir dans un but avoué ; séduire 1 million de nouveaux joueurs d’ici 2020. Notamment se rapprocher des attentes des jeunes joueurs, plus habitués au numérique. 

C’est pour cela que la FDJ a déjà équipé une grande partie de son réseau de détaillants en nouveaux terminaux de jeux. Plus moderne, et permettant également de simplifier le jeu, ils apportent tout un lot d’innovation propre à chaque jeu. 

Les terminaux des détaillants FDJ se rapprochent du numérique
Les terminaux FDJ se rapprochent du numérique

Le plus important pour la FDJ afin d’attirer de nouveaux joueurs est, comme l’a déclaré Stéphane Pallez, de « simplifier l’acte de jouer : des gens qui ne jouent pas parce qu’ils se plaignent de la complexité des grilles papiers. »

La prochaine échéance importante pour la Française des jeux est l‘EURO de Football en France. En effet, la FDJ, qui distribue chaque année 1,5 million de kits commerciaux, aura cette année la tâche d’inonder en plaquettes et autres affiches, concernant l’EURO 2016, tout son réseau de détaillants. 

Les paris sportifs sont un secteur en plein essor, et c’est donc un investissement prioritaire pour la FDJ qui doit profiter de l’événement pour promouvoir son service de pari sportif. La manifestation sportive de l’année a également le droit à son ticket de grattage, le jeu à gratter UEFA EURO 2016.

La FDJ, une année en chiffres

La Française des jeux a profité de l’événement et de l’inauguration de son nouvel entrepôt pour donner le résultat NET du groupe en 2015. Pour l’année 2015, la FDJ a réalisé un résultat net de 159 Millions d’euros, contre une perte de 8 millions d’euros net un an plus tôt, notamment lié aux restrictions budgétaires concernant les investissements du groupe. (résiliation des contrats de ses courtiers-mandataires)

Les autres chiffres clés de la FDJ :

2 milliards de jeux à gratter vendus par an
159 millions d’euros de bénéfice net pour 2015
13,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour 2015
31 900 détaillants à travers tout le territoire français
1,5 million de kits commerciaux distribués aux détaillants
650 millions de bulletins de Loto, Euro Millions et Loto Sportif

L’année 2016 sera, à n’en pas douter, une année faste pour la Française des jeux, grâce aux différents événements dont elle est la partenaire officielle, de son offre de pari sportifs, et aussi grâce à sa gamme de jeux à gratter qui proposent plus de 100 000 euros de gains.

N'hésitez pas à commentez !

Commentaires 0

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *